Aimez-vous – et cessez de vous juger

Une journée pour apprendre à méditer

Photo d'un bouquet de roses à la conférence une journée pour apprendre à méditer

Portrait de Fabrice Midal fondateur de l’École occidentale de méditation et de Une journée pour apprendre à méditerS’il y a un présent que la pratique de la méditation m’a donné c’est celui d’être un peu moins dur avec moi. Elle ne m’a pas transformé en cet être parfait que j’avais rêvé d’être, mais elle m’a permis d’être un peu plus qui j’étais.

Par quelle sorte de malédiction, sommes-nous devenus si durs avec nous ? Nous nous jugeons négativement. Si nous faisons une erreur – oublier d’acheter le café, rater la station de métro –, nous nous parlons avec dureté, quand nous ne nous insultons pas « quel(le) idiot(e) je suis ! ». Nous ne savons pas entrer dans un rapport réellement bienveillant avec nous – croyant à tort que cette bienveillance serait une sorte de complaisance.

Et, étrangement, la pratique est trop rarement présentée ainsi en France, cantonnée à une sorte de technique de gestion de soi. Dans cette journée vous découvrirez comment au contraire la pratique de la méditation peut être le chemin d’une réconciliation profonde, une manière de cesser de se battre contre soi, une façon de guérir ce qui est blessé en soi.

Ce que nous ferons cette journée

1. Retrouver le bonheur d’être vivant

Pour apprendre à s’aimer, il est bon de commencer par se rencontrer dans la simplicité du présent et de faire l’épreuve du bonheur d’être vivant. Tel est le sens de la pratique de pleine présence (mindfulness), une expérience où l’on peut pleinement éprouver en profondeur le bonheur d’être, bonheur que nombre d’entre nous ne nous autorisons pas à vivre.
Pour apprendre à s’aimer, il faut d’abord commencer par se rencontrer vraiment. C’est ce que vise cette pratique.

2. Prêter attention à soi-même

Nous avons tendance à nous soucier des autres, de ce qu’ils ressentent, disent et font. Mais il est rare que nous fassions attention à nous-mêmes avec autant de soin et de considération. Cet exercice vise à vous familiariser avec ce que vous vivez en explorant vos sensations et émotions.

3. Avoir de la bonté pour soi

Dans cette pratique, on explore divers moyens pour réussir à développer de la bonté pour soi et découvrir le soulagement d’avoir un rapport à soi apaisé et tendre. Nous allons rencontrer ici les défis à relever pour surmonter une condamnation séculaire. Depuis des siècles en effet, on nous a appris que nous considérer avec bonté est une faute, un acte d’orgueil, un geste égoïste… Comment avons-nous pu nous tromper aussi profondément ?

4. Se considérer avec bienveillance – les trois éléments nécessaires pour réussir à s’aimer

Cette pratique détaille ce qui constitue une attitude réellement bienveillante et vise à nous permettre de manière plus concrète encore de travailler avec ce qui nous empêche de nous aimer vraiment.

5. Prendre un moment pour se souhaiter le meilleur – l’aide des phrases

Pour nous aider à développer de la bienveillance, on s’appuie dans cette pratique sur des phrases exprimant le bien que l’on se souhaite. On peut ressentir au début une forme de provocation à prendre le temps de se souhaiter d’être en paix, de trouver le vrai bonheur. Mais peu à peu cette pratique nous transforme en profondeur.

6. Guérir l’enfant blessé en soi

Dans cette méditation, nous allons apprendre à guérir l’enfant blessé en soi. Il y a en chacun d’entre nous un enfant blessé qu’on a peut-être oublié, qu’on n’a peut-être plus voulu rencontrer, dont on s’est peut-être détourné… Cette pratique va nous aider à nous tourner vers lui, à l’écouter et à l’apaiser.

7. Prendre soin de ce qui est blessé et inquiet en soi (Vrai)

Cette pratique cardinale nous apprend à être vrai avec soi – et travailler de manière directe et simple avec toutes nos difficultés.

8. Aimer, se laisser aimer

Pour développer de la bonté et de la tendresse pour soi, il est parfois nécessaire de passer par l’exploration d’un lien profond que nous pouvons avoir avec quelqu’un. Dans cette pratique, nous apprenons à articuler notre désir d’aimer et la nécessité de se laisser aimer.

9. Méditation pour développer de la bienveillance dans la vie quotidienne

Date

Lundi 5 juin 2017

Lieu

Hôtel de Massa – au coeur de Paris
38 rue du Faubourg Saint-jacques
75014 Paris

Métro :
– station Denfert-Rochereau, ligne 4 et ligne 6
– station Port-Royal, RER B

Emploi du temps de la journée

10h : Accueil petit déjeuner

10h30 – 12h30 : Présentation, puis méditations guidées suivies de temps de questions/réponses

12h30 – 14h30 : Déjeuner libre

14h30 – 15h50 : Présentation, puis méditations guidées suivies de temps de questions/réponses

15h50 : Pause Thé

16h30 : Présentation, puis méditations guidées suivies de temps de questions/réponses

18h : Fin de la journée

Toutes les journées

Samedi 3 Juin 2017
Journée : DÉCOUVRIR LA MÉDITATION — À L’ÉCOUTE DE SON CORPS
En savoir plus

Dimanche 4 Juin 2017
Journée : FOUTEZ-VOUS LA PAIX POUR MÉDITER SANS DIFFICULTÉ
En savoir plus

Lundi 5 Juin 2017
Journée : AIMEZ-VOUS
En savoir plus

bannière Foutez-vous la paix